ZOOM SUR...
Les impacts environnementaux du chantier

Impacts environnementaux du chantier de Sabart en Ariège

© EDF

Autour du chantier de Sabart comme sur tous les chantiers d'EDF Hydro Sud-Ouest, l’environnement est une priorité. Ainsi, la dimension environnementale a été prise en compte dès les prémices du projet, avec l’identification et la maîtrise des enjeux relatifs au territoire pour connaitre les espèces et la biodiversité présentes autour des aménagements et des zones de chantier. Ainsi, depuis 2014, de nombreuses actions visant à limiter les impacts du chantier et à suivre les enjeux ont été mises en oeuvre. EDF développe des savoir-faire reconnus en France et à l’international, en matière de réduction et de maîtrise des impacts environnementaux.

En lien avec les exploitants de Sabart, c’est le Centre d’Ingénierie Hydraulique d’EDF et notamment l’ingénieur Pierre Gérente qui ont mené en concertation avec les parties prenantes environnementales (Association des Naturalistes de l’Ariège et Nature Midi-Pyrénées pour la falaise - Fédération de Pêche de l’Ariège pour le Vicdessos) les études et pré-diagnostics permettant de déceler et d’évaluer ensemble les enjeux environnementaux relatifs aux différentes actions du chantier. Deux enjeux ont été identifiés ; un enjeu piscicole sur les 18 km de tronçon du Vicdessos court-circuité et un enjeu faunistique sur les falaises de Sakany.

Il est important de limiter le dérangement de l’avifaune rupestre, de réduire les emprises au sol, de maîtriser les pollutions et de limiter la dissémination des espèces invasives. C’est pour cela qu'un blondin a été mis en place permettant de soulever et transporter jusqu’à 8 tonnes de charge. Il permet de limiter les emprises au sol en lien avec les échafaudages et l’ascenseur installé sur le chantier, pour un retour du site à un état le plus naturel possible après le départ des équipes du chantier. EDF Hydro Sud-Ouest a également imposé un plan de vol à la société d’héliportage du chantier afin de ne pas passer à proximité des zones de nidification sur la falaise de Sakany. En complément, des mesures acoustiques ont été effectuées, elles permettent aujourd’hui d’attester que le chantier n’a pas induit de dérangement sur les zones de nidification. En rivière, les variations de débit ont d’abord été étudiées afin de mettre en place une gestion adaptée au cycle biologique de la truite. Cette gestion se traduit par un planning et une gestion adaptés des écoulements d’eau sur le Vicdessos, mis en place en accord avec les associations locales et les services de l’Etat sur le département.

Un Comité de Suivi Environnemental a été mis en place en collaboration avec les services de l’Etat (DREAL, DDT, AFB) et les partenaires privés (Fédération Départementale de Pêche, Syndicat Mixte d’Aménagement des Rivières Val d’Ariège, Association Chabot, Association des Naturalistes de l’Ariège, Nature Midi-Pyrénées) permettant aux équipes d'EDF Hydro Sud-Ouest de suivre, partager et faire évoluer le programme de suivi écologique. Ainsi, tout au long du chantier, les espèces sensibles recensées sont suivies afin de s’assurer qu’elles ne sont pas perturbées et qu’elles s’adaptent au contexte du chantier de Sabart. Un plan de surveillance et de suivi environnemental du chantier a été mis en place afin de suivre au quotidien l’avancement de toutes ces actions et d’en mesurer leur efficacité.

A Sabart, 4% du budget total du chantier, soit près de 1,3 millions d’euros, est utilisé en faveur de la protection de l’environnement.

Impacts environnementaux du chantier de Sabart en Ariège

© EDF

Impacts environnementaux du chantier de Sabart en Ariège

© EDF

Impacts environnementaux du chantier de Sabart en Ariège

© EDF