Questions fréquentes (FAQ)

Ce que vous voulez savoir à propos du site et du chantier

Il faut savoir que les 17 centrales hydroélectriques ariégeoises et 14 barrages produisent annuellement 1 400 GWh d'électricité d'origine renouvelable, soit quatre fois la consommation des habitants du département de l’Ariège.

16 % c’est la part de l'Ariège dans la production d'hydroélectricité de la région Occitanie. Elle représente 1,5 TWh sur les 9,4 TWh produits en 2017.

Source : rapport RTE 2018

Le centrale hydroélectrique de Sabart appartient au Groupement d'Usines Hydroélectriques d'Auzat.

Il est composé de 5 centrales : Auzat, Bassiès, Soulcem, Pradières et Sabart, qui exploitent l'eau provenant des différentes prises d'eau et barrages de Majou, Escales, Gnioure, Izourt et Soulcem via un système de cueillette de l’eau.

Les 21 salariés EDF de l’aménagement travaillent quotidiennement sur ces ouvrages qui produisent en moyenne 427 GWh soit l'équivalent de la consommation annuelle de 205 000 habitants.

La phase préparatoire a commencé en 2014. Le chantier en lui-même a commencé en novembre 2017 et se terminera en novembre 2020 pour une durée de 3 ans.

Nous avons organisé ce chantier de manière à réduire au maximum les nuisances envers les habitants, mais aussi la faune et la flore. Ainsi, nous avons installé un blondin pour n’avoir recours à l’hélicoptère qu’épisodiquement. Ainsi, il n’y aura qu’une rotation d’hélicoptère par mois environ. Durant la période de pose des nouvelles conduites forcées, celles-ci vont être amenées depuis notre constructeur par la route, via un camion équivalent à un 35 tonnes. Les nuisances routières seront donc minimes.

Pour des raisons de sécurité, l'accès au chantier sera fermé au public.

Nous travaillons depuis 2014 avec l’Association des Naturalistes de l’Ariège, Nature Midi-Pyrénées, la Fédération Départementale de Pêche, et les services de l’Etat. Un comité de suivi environnemental a d’ailleurs été créé dans le cadre des engagements de suivi écologique d’EDF Hydraulique Aude-Ariège. Un recensement des différentes espèces sensibles (Vautour Percnoptère, Gypaète barbu, Desman, Truite, Chiroptère) a permis de signaler les zones susceptibles d’être perturbées par le chantier.

Ainsi, nous avons effectué des tests dans le Vicdessos pour mettre en place une gestion adaptée des écoulements d’eau en rivière afin de préserver la vie piscicole. Nous avons également prévu des rotations spécifiques pour les hélicoptères afin de ne pas gêner la nidification des espèces d’oiseaux protégées sur les falaises de Sakany.

Les canyons sont situés avant la prise d’eau de Montréal, il n’y aura donc aucune incidence sur les pratiques de cette activité. Par contre, durant les travaux, la prise d’eau de Montréal sera en partie ouverte, le niveau du Vicdessos pourra donc monter notamment dans une des entrées de la Rivière Souterraine de Vicdessos. De plus, en raison des engins de chantier et du blondin, l’accès à la Grotte de Sakany ne peut plus se faire par la passerelle. Ainsi, pour accéder à cette grotte, les spéléologues doivent se garer sur le parking d’Alliat et emprunter le chemin de randonnée pour accéder aux entrées de la cavité.

Le groupe EDF, premier producteur d’énergies renouvelables en France et en Europe, réalise des investissements conséquents afin de maintenir la sûreté et améliorer la performance de ses ouvrages hydroélectriques, que nos anciens ont conçu et construit il y a plus de 70 ans. Nous avons prévu d’investir près de 90 millions d’euros dans les centrales et conduites forcées des vallées d’Ax et du Vicdessos, à horizon 2020. Les chantiers d’Aston (2014-2017) et de Sabart (2017-2020) font partie de ce programme d’investissements.

Pour assurer le chantier d’Aston, EDF Hydraulique Sud-Ouest mobilise ses salariés, mais également des services internes spécialisées comme le Centre d’Ingénierie Hydraulique d’EDF, ainsi que son agence locale de développement économique «Une Rivière, Un Territoire – Vallées des Pyrénées » en concertation permanente avec tous les acteurs du territoire.

Sur l’aménagement de Sabart, ces travaux représentent plus de 30 M€ d’investissement sur la période 2014-2020. Cela correspond à 180 000 heures de travail, un effectif de 50 personnes en pointe sur le marché CF de Sabart, et une clause d’insertion sociale. Les différents marchés sont effectués par des entreprises locales ou régionales à 80%.

Les travaux principaux de remplacement des conduites forcées sont confiés à un GME (Groupe Momentané d’Entreprise) : EIFFAGE/RESIREP SAVCO LASSARAT (idem que le projet d’Aston) ; entreprises régionales.

  • - Conception nouvelles CF : entreprise SAVCO basée à Saverdun.
  • - Peinture nouvelles CF : entreprise Lassarat à Pau.
  • - Travaux spéciaux blondin : Eiffage Résirep à Toulouse.
  • - Opérations de terrassement : Eiffage Génie Civil à Toulouse.

Sur les travaux de la prise d’eau de Montréal située à Auzat, les entreprises RAZIN et BAUDIN CHATEAUNEUF travaillent en collaboration avec EDF.

Vous pouvez suivre notre actualité sur ce site internet, sur notre compte Twitter ainsi que lors des réunions publiques que nous organisons.